En règle générale, toute personne est propriétaire de sa propre image. La divulgation de cette image sans son consentement exprès n’est donc normalement pas autorisée, il s’agit même d’un délit dans le cas où la photographie a été capturée dans un lieu privée et lorsque l’intention est clairement de porter atteinte à la vie privée (voir l’article 226-1 du Code pénal)

Il existe des exceptions. Il est en effet possible de reproduire l’image d’une personne dans le cas où celle-ci se trouve dans un lieu public (juridiquement, il s’agit d’un lieu accessible à tous sans restriction ni préalable). C’est le cas des photos prises dans la rue, ou bien encore dans un parc.

Attention tout de même, toute photo prise dans un lieu public ne peut pas être librement utilisée. Il s’agit de ne pas isoler ou cadrer de façon rapprochée une personne dans un groupe. Evidemment, si vous avez photographié une célébrité, par exemple un homme politique pendant une manifestation, on peut supposer qu’il ne voit pas d’inconvénient à ce qu’il soit photographié.

Par ailleurs, il est fortement déconseillé d’utiliser la photographie d’une personne se trouvant dans une situation embarrassante ou délicate ou bien d’associer l’image de la personne à un sujet dévalorisant et ce, même si la personne a donné son consentement.

Un dernier conseil, même en cas de consentement de la personne photographiée, encore faut-il qu’elle soit majeure pour pouvoir autoriser l’utilisation de sa photographie…